Comment faire du sport en voyageant ?

Par Jean-Pierre
2 Commentaires

Aujourd’hui direction l’Australie où nous lançons le premier article d’une série consacré à VOUS voyageurs qui avez une passion dont vous souhaitez profiter durant vos voyages. Pour cette première édition nous allons à la rencontre de Jacky, sportif depuis quelques années qui doit lier son voyage à l’autre bout du monde avec ses entraînements et qui nous explique donc comment faire du sport en voyageant.  

Bonjour Jacky, peux-tu te présenter et nous dire où tu te trouves ?

J’ai 22 ans, je suis originaire d’Ajaccio, en Corse. Mes voyages ont commencés en Europe depuis 2 ans puis j’ai eu mon diplôme à Nice en septembre dernier. Cette année j’ai donc pris 1 an pour partir apprendre l’anglais et j’ai choisi Sydney. Je me suis dit que partir à l’autre bout du monde serait dépaysant, d’autant plus que l’hiver à Sydney c’est l’été !
Lorsque l’on voyage durant plusieurs mois, on apprend à se découvrir sous un autre angle. Cela permet de s’ouvrir aux autres, à de nouveaux modes de pensées mais aussi à de nouveaux modes de vies.

As-tu pour projet de rester là-bas ou tu vas bouger ailleurs dans les prochaines semaines ?

J’ai pour projet de partir faire un roadtrip sur la côte Est de l’Australie dans quelques mois puis de passer quelques semaines en Polynésie, Tahiti, Moorea, Bora bora.. et pourquoi pas continuer mes études à Sydney ou dans un autre pays anglophone pour parfaire mon anglais.

Tu fais du sport depuis combien de temps ?

La première fois que j’ai poussé la porte d’une salle de sport c’était il y a 5 ans, par curiosité, j’ai suivi un ami qui s’entraînait régulièrement et j’y ai vite pris goût ! J’ai commencé avec un physique maigre et gras à la fois, j’ai redoublé d’effort pour transformer mon physique au fil des années et je me suis passionné pour ce style de vie.

Lorsque tu changes de ville, comment fais-tu pour trouver une salle rapidement ? Sur quel critère la choisis-tu ?

Selon l’endroit où vous séjournez, il peut être un fardeau de trouver une salle de gym bien équipée. La meilleure chose que vous pouvez faire est de rechercher dans la zone où vous vivrez avant de partir afin de minimiser tout stress supplémentaire. Vous aurez à faire face au fait que vous ne trouverez peut-être pas le même type d’équipement que dans votre salle de sport habituelle. Il est difficile de s’adapter au début, mais vous pourrez vous entraîner et de maintenir votre forme physique. A contrario, dans certaines villes, les bonnes salles sont légions. Demandez également à votre hôtel s’il possède une salle de sport. Il y a des chances pour que vous receviez une réponse favorable. J’ai cependant vu des « salles de sport» avec un tapis roulant et un vélo seulement !  Mais j’ai également vu d’autres salles avec une bonne gamme d’haltères, une machine universelle, et plusieurs machines de cardio. Cela peut ou non être suffisant pour vous.

Mes critères : Prix, équipement, proximité

Arrives-tu à garder le rythme d’entraînement que tu avais en France ? Si oui, comment faire pour découvrir un pays tout en gardant ses objectifs ?

Actuellement, je suis installé depuis plusieurs mois à Sydney. J’ai donc un train de vie stable, je m’entraine dans la plus grande salle de l’hémisphère sud 5 à 7x/semaine. En revanche, quand je suis en voyage, je diminue les séances en fonction de mes loisirs.. Il suffit seulement de réaliser vos séances d’entraînement un peu différemment pour utiliser votre temps plus efficacement. Je ne sacrifie jamais un loisir pour pouvoir faire une séance de sport. Vous ne regretterez pas de manquer un entrainement ou deux. Les gens que vous rencontrerez, les endroits que vous verrez, et les événements auxquels vous assisterez vous laisseront davantage de souvenirs durables sur votre conscience. Donc ne stressez pas ! Le cortisol n’aide personne.

L’alimentation est certainement différente ? Comment fais-tu pour t’adapter ?

L’un des meilleurs côtés à vivre dans un autre pays est de s’acclimater à la cuisine locale. Cela ne va probablement pas vous aider dans vos efforts de conditionnement physique, cependant, avec une application “calculatrice de calories” (MyFitnessPal), cela devient au final facile. Je fonctionne sur le principe d’IIFYM (IF IT FITS YOUR MACRO). Il faut regarder les macronutriments contenus dans les aliments, à savoir, protéines, lipides, glucides.  Je fonctionne de cette manière pour atteindre mon total calorique.

Lorsque je vais au restaurant, je choisi des plats le moins gras possible en faisant une priorité aux protéines légumes et fibres. J’évalue à peu près ce qu’il y a dans mon assiette afin de rentrer dans mes objectifs. Je ne me retiens jamais d’aller au restaurant pendant que je voyage. Savoir allier préparation physique et loisirs est une clé dans ce sport pour pouvoir être heureux dans son train de vie. Il ne faut pas oublier qu’être heureux doit toujours être le 1er objectif à se fixer.

Qu’est-ce que tu conseilles comme repas à emporter en expédition pour ne pas faire d’entorse à ton régime ?

Le principe du régime IIFYM est de compter ses macronutriments et de ne pas les dépasser. En expédition, vous pouvez donc organiser vos repas comme vous le souhaitez, de façon à atteindre vos macros. Vous pouvez préparer à l’avance vos sandwichs, wraps. Avec une bonne dose de protéines et de légumes vous permettant de rester dans vos objectifs nutritionnels. Prévoyez également une collation avec quelques fruits et un shaker de protéines (si vous en disposez) et le tour est joué, vous n’aurez pas envie de craquer sur le paquet de Doritos goût cheese suprême de vos amis.

Un exemple typique ? 2 wraps blanc de poulet, tomate, concombre, salade iceberg, guacamole avec du philadelphia light, 1 banane, 1 pomme et 1 shaker de “whey”.

Comme toujours, la préparation est la clé pour rester sur la bonne voie. Le vieil adage, « Si tu ne planifies pas ton succès, tu es en train de planifier ton échec » se vérifie aisément dès lors qu’il s’agit de voyager en respectant ses objectifs.

Si tu n’as pas le temps de t’entraîner que conseilles-tu pour compenser ?

Je recommanderais un circuit training à base de pompes, d’abdos et de tout ce qui peut vous passer sous la main. Ne vous inquiétez pas, en voyage vous êtes toujours plus actif que dans votre train de vie habituel. Vous marchez beaucoup lorsque vous visitez et sans vous en rendre compte, vous brûlez beaucoup de calories.

Au final qu’est ce qui te motives dans les voyages ET dans ta passion ?

Ce qui me motive au quotidien c’est la volonté de se surpasser. Chercher l’amélioration physique, et tout donner pour y arriver, ça vous forge mentalement. Devenir un meilleur soi chaque semaine me sert beaucoup dans ma vie sociale et professionnelle, cela vous donne la rage nécessaire pour aller chercher vos objectifs dans la vie, quels qu’ils soient. Votre esprit est le muscle le plus fort et le plus important que vous pouvez développer dans une salle de sport.

Voyager c’est partager des aventures avec nos proches et nos amis. C’est une discipline qui tisse des liens inestimables. J’ai rencontré beaucoup de gens avec lesquels je serai toujours ami grâce à des moments que nous avons partagés dans des endroits éloignés. Le voyage est une ouverture d’esprit permanente. Découvrir de nouvelles cultures, de nouvelles personnes, de nouveaux paysages.. Selon moi c’est une des activités les plus enrichissante et les plus agréables qui puissent exister.

Merci Jacky pour ces bons conseils  ! Si cela vous à plus n’hésitez pas à nous le dire dans les commentaires et à suivre Jacky sur son Instagram : jake_flexx

N’oubliez pas qu’il est préférable de consulter des professionnels que ce soit pour le sport ou pour la nutrition.
Si vous avez également une passion que vous souhaiteriez partager avec nous n’hésitez pas à nous contacter

  • 77
    Partages

continuez votre voyage

2 Commentaires

Lucie&Johann 5 octobre 2018 - 15 h 00 min

C’est une super idée de donner la parole aux voyageurs, lecteurs du blog !!! Ca encourage et on se dit qu’on trouve que des mauvaises excuses pour pas faire de sport !!! Personnellement, je fais souvent mes séances yoga/stretching dans les aéroports, on n’utilise que les escaliers et pas les escalators, et quand on est au Mexique avec des ananas de 4kg chacun, on s’en sert d’altères pour la muscu !!!

Répondre
Jean-Pierre 5 octobre 2018 - 15 h 11 min

Merci pour ton commentaire 🙂
Très bon choix les ananas ! j’aime beaucoup l’idée ^^
Il y a plusieurs expériences de voyageurs sur le blog n’hésite pas à aller voir les autres 🙂

Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En cliquant sur ACCEPTER, vous consentez à la collecte, au stockage et à l'utilisation de vos données de navigation. Accepter En savoir plus